Télécoms : comment Camtel a pressé et sucé Orange Cameroun

Tout commence un mardi matin de ce mois d’octobre. Je voudrais passer un appel urgent à un ami. Je constate alors que son téléphone ne sonne pas. Je me dis que celui-ci ou le mien a un souci. Que non. Il s’agit plutôt d’un problème de réseau. J’essaie de lui envoyer un sms. Mais le sms me regarde et refuse de s’en aller. Ma tension monte. Je décide alors de me connecter sur internet pour lui faire un message via son compte whatsApp. Toujours rien. Le stress est à son comble. Que se passe-t-il encore non?

 

Ah, il se peut que je ne sois pas seul dans ces sales draps. L’operateur Orange que j’utilise a un réel souci. Evidemment, quelques minutes plus tard, je reçois effectivement un message d’Orange qui s’excuse des désagréments causés. Ils auraient des perturbations avec leur fibre optique. Tout devrait rentrer dans l’ordre selon leur sms. N’est ce pas je reste tranquille. On va faire comment !

 

Orange aurait menti à ses clients et ne reconnait pas sa dette…

Mais, quelques heures plus tard, une lettre circule. Ekié ! Elle est signée du Directeur General de Camtel, le gestionnaire exclusif de la fibre optique au Cameroun. Il parait que l’affaire de rupture de services sur la fibre optique que Orange envoie comme excuse là par les sms n’est pas vrai hein. Eh aaaaahh ! Donc ils nous ont menti ? Dans la lettre du D.G de Camtel, Il parait qu’Orange n’aurait pas payé une dette de 1,6 milliard de francs CFA qui lui est réclamée. Raison pour laquelle l’opérateur public aurait réduit sa capacité data sur fibre optique. Selon Camtel, Orange n’honorerait pas ses engagements contractuels. Mais pourquoi donc avoir menti à ses consommateurs ? Waaaaaaaa !!!! La tension monte. L’affaire là ne fait que commencer.

Orange et les ses soucis de réseaux

 

N’est-ce-pas Orange contrattaque par une lettre aussi. Hum. J’ai bien dit que l’affaire ci. Apparemment, Orange ne reconnaît pas la dette que lui réclame Camtel. Et pourtant, depuis quelques heures tous les services sont brouillés. Pas de téléphone, pas d’internet, pas de transfert d’argent Orange Money. Rien ne passe depuis quelques heures, car Camtel a suspendu la fibre optique de son créancier. Il persiste et réclame son argent.

Se sentant vraiment cloué et voyant que les dommages devenaient de plus en plus lourds auprès de sa clientèle, l’opérateur français publie finalement une seconde note dans laquelle il indique avoir rempli ses obligations vis-à-vis de la Cameroon télécommunications (Camtel). Quelques minutes plus tard, ses services reprennent. Ouf !

La lettre de Camtel

 

Nouveau rebondissement…

 

On croyait l’affaire finit. Que non ! Comme il fallait donc s’y attendre, quelques jours plus tard, l’affaire connaît un nouveau rebondissement. Orange indique avoir procédé au paiement, par avance de 700 millions de Fcfa, des prestations de Camtel relatives à la fourniture de la fibre optique jusqu’en décembre 2017. « Cependant, depuis juillet 2017, Orange conteste une facture de 1,6 milliard de francs CFA portant sur des capacités managées en sécurisation, qui ne fait l’objet d’aucun contrat, ni sur la nature du service, ni sur le montant, ni sur la durée », indique une lettre d’Orange publiée sur les réseaux sociaux.

 

Camtel ne lâche pas. Comment est ce que sur 1,6 milliards de dette, Orange n’aurait versé que 700 Millions de Fcfa ? Le DG de Camtel refuse d’entendre ça. Il ne gère pas les miettes dis donc. Ou orange paye, ou alors il ne paye pas hein et on le coupe. C’est quoi ça ! Le D.G de Camtel continue donc de presser son Orange. Le gars veut absolument sucer cet Orange qui lui doit beaucoup de jus. Un vrai dur. Un milliard, six millions de CFA ? Ce n’est pas donné hein. Et ce n’est pas quand même une boite comme Orange qui peut manquer un pareil pactole. Lui qui fait selon certaines sources près de 2 milliards de Fcfa de recettes par jour au Mboa.

Riposte d’Orange

 

Orange saisit le Régulateur ART mais en vain…

 

Se sentant tellement acculé, pressé, sucée, Orange décide de saisir le Directeur de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), le régulateur quoi. Pour qu’il tranche non. N’est ce pas le Directeur de l’ART a invoqué la loi pour appeler Camtel à rétablir l’ensemble des liaisons coupées d’Orange. Ahahahaha. Peine perdue. Camtel les gère même ? Bon, il fait quand même semblant d’obéir et de rétablir les services. Tout semblait alors rentrer dans l’ordre. Mais c’était juste de façade hein. Le DG de Camtel durcit le ton. Tant que son argent n’est pas payé, Orange va seulement fermer boutique. A prendre ou à laisser. Est-ce que le gars blague. Quelques jours plus tard, alors qu’Orange croyait que tout est redevenu normal, et repaf ! Les services d’Orange connaissent de nouveau des perturbations.

 

Orange est au bord de la dépression. Que se passe-t-il même ? Camtel lui veut même quoi non ? Il y a un autre problème ? Orange décide à nouveau d’envoyer un nouveau message d’excuse à ses clients. «Cher client, nous subissons une rupture abusive et illégale de la fibre optique. Orange s’excuse de ce désagrément et travaille à un rétablissement rapide», a écrit l’opérateur de téléphonie mobile.

Camtel et son DG

 

Orange court vers le boycott de ses clients…

 

L’affaire est grave. Les clients d’Orange commencent à grogner. Certains sabotent même déjà sa puce. D’aucuns plus prévoyants commencent à vider leurs comptes Orange Money. On ne sait jamais oh. C’est comme ça que ça commence. Ce problème commence réellement à causer un préjudice énorme en termes d’image à l’operateur français, au delà même du montant réclamé par Camtel. Alors Orange se sentant vraiment pressé comme une vraie Orange naturelle, prend finalement la décision de payer une facture qu’il conteste. L’operateur informe son bourreau par une correspondance formelle du projet de règlement de la totalité de sa facture.

Hum, mais curieusement, les services sont toujours suspendus. Mince ! Camtel veut même quoi non ? La tension monte. Il parait que le virement fait par Orange n’est pas encore visible dans les comptes de Camtel. Alors le D.G dit que tant qu’il ne voit pas son argent, il ne rétablit rien. Orange veut le frapper. Et les clients d’Orange eux, ils continuent de subir hein. Camtel les gère même ? Le gars continue de presser. Et il voudrait tout sucer.

 

 

Camtel presse et finit par sucer Orange…

 

Puis, sur la foi de son engagement, et avec les bons offices de la Ministre des postes et télécommunications, Le Directeur de Camtel, lâche finalement du lest et procède au rétablissement progressif des services d’Orange interrompus, à la grande satisfaction des abonnés d’Orange qui ont de nouveau pu recommencer à savourer les services offerts par leur operateur. Les bons comptes faisant de bons amis, l’incident est finalement clos. En espérant que le partenariat va se poursuivre sous de bons hospices.

Agence d’Orange Cameroun à Yaoundé

Ainsi s’achève une guerre folle entre deux operateurs de telecoms, pourtant complices. Et justement pour contenter sa clientèle abusée pendant ces durs moments, Orange décida d’envoyer des bonus de data et d’appels à ses abonnés. C’est vrai que c’était des bonus de 24h de durée hein. Mais quelque soit le cas, Orange a vraiment subi un coup dur. L’affaire de s’appeler Orange là, hum. Camtel l’a confondu à une vraie Orange hein. Le DG a bien pressé et sucé sa part. Assia Orange ! C’est la vie, la vie au Mboa !

 

Fabrice Larry NOUANGA

1 commentaire sur “Télécoms : comment Camtel a pressé et sucé Orange Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *