J’ai enfin compris pourquoi les Camerounais(es) cachent leur âge

J’ai une amie sublime, tellement sublime qu’elle te donne envie de lui demander ses secrets : les crèmes qu’elle utilise (on ne sait jamais, dès fois que la sublimité soit au fond du pot), le régime qu’elle suit (vu qu’on est ce qu’on mange, elle doit vraiment manger des trucs très intéressants) et le prêt à porter qui l’habille (elle a vraiment du goût en matière de look). Hier donc, lors de mon anniversaire, pendant le cocktail qu’elle m’a offert à cet effet pour célébrer mes 37 ans sur terre, j’étais tout naturellement en train de lui poser toutes ces questions, quand soudain, je lui ai demandé son âge à elle.

Et bien vous savez quoi ? Elle ne savait pas… Je veux dire, elle ne savait pas quoi me répondre. Elle a réfléchi et elle a fini par me lâcher qu’en tous cas, elle n’avait plus vingt ans. J’ai été surpris, embarrassé d’avoir posé la question, puis charmé par sa coquetterie. Oui, je savais que mon amie n’avait plus 20 ans et même qu’elle avait dépassé la trentaine. Preuve que la sublimité n’a pas d’âge.

Comme cette jeune dame, nous sommes si nombreux ici au Mboa à cacher ainsi notre âge… Et bien oui, chaque année le temps ne fait pas d’exception, on prend tous « un an de plus » ! Mais curieusement, plus on vieillit, plus on a vraiment tendance à taire notre âge quand on ose nous le demander ! Surtout les femmes. Elles sont toujours plus ou moins réticentes à l’idée de parler de leur âge après 25 ans… J’ai enfin compris pourquoi.

 

 

1- Nous voulons faire plus jeunes malgré le poids de notre âge

 

Ben tenez. Il ne faut pas se leurrer hein, 95% des gens qui cachent leur âge ou mentent à ce sujet le font  toujours paraître plus jeunes devant les gens. Car, après tout, l’âge c’est psychologique, non ?

 

Bon, après avoir caché comme ça, je ne sais pas comment ils vont donc faire pour cacher aussi les nombreuses rides d’expression qui s’affichent « oh ah » sur leur visage. Cacher son âge ok, mais il faut bien le cacher hein, car malgré tout, il finit par transparaître sur notre physique, quelque soit les solutions esthétiques prises. On ne peut pas éternellement être jeunes mes gens.

 

2- Nous voulons avoir du boulot et certains avantages

 

Il faut bien l’avouer : on ne prête qu’aux jeunes. Quand on est vieux à 30 ans et plus, on n’a plus le droit à certains avantages liés aux jeunes et à certains concours lancés ou boulots proposés. Dans ce cas, il faut donc taire son âge ou même le réduire à « Kumba », pour espérer avoir quelque chose d’intéressant en retour… Malheureusement, en face du boulot qu’on vous propose ou des avantages auxquels on pense pouvoir bénéficier, il faut souvent présenter un justificatif. Et c’est là alors.

 

On comprend donc que cacher son âge n’a servi à rien, car on finit par être détecté et chassé à coups de bâtons, car déjà trop vieux ou vieille pour la circonstance. Peu importe le relooking hein, quand tu as 35 ans, malgré le fait que tu fasses 22 ans, ton visage, ta voix, tes muscles, tes mollets, ta barbe, finissent par te trahir. L’affaire de l’âge là, ça ne rit pas, onong. Mieux de dire la vérité.

 

3- Nous sommes trop cachotiers et superstitieux

 

«  Quel est ton âge ? Mon âge ? Euh… ça commence par un 2, je crois… Ou alors ça se finit par un 2 ? Je ne sais plus… ».
Le Camerounais est tellement vilain massa. Il va toujours trouver la moindre occasion de te détourner de la question pour te mentir. Nous sommes tellement cachottiers que nous aimons tout cacher aux gens, même les choses les plus banales et les plus gratuites. On n’aime rien dire aux autres car on est tellement superstitieux et cachottiers de naissance. Nous gardons donc tout dans notre cœur pour éviter de partager et pour éviter qu’on prenne nos chances.

 

Donc, dire son âge aux gens, c’est s’exposer à la magie, c’est ouvrir sa vie aux sorciers qui pourraient passer par là pour nous faire du mal. Tsuipps ! Alors personne n’ose. Qu’est ce que cela nous donne même de tout cacher oh ? Je ne sais pas. Pourtant, c’est si simple, donner son âge. Je ne vois pas le souci, sincèrement.
4- Nous avons tellement honte et peur de vieillir

 

Souvent, quand on atteint un certain âge, et qu’on nous le demande, nous nous retrouvons confrontés au vieillissement et finissons souvent par baisser la tête d’un air nostalgique. Oui, nous avons honte et peur de vieillir. Nous avons tellement honte d’apparaître vieux devant les gens, nous préférons cacher le nombre d’années que nous avons au dos. Etre vieux ou vieille nous effraie et nous fait tant honte. On ne souhaite donc pas le devenir. On voudrait demeurer jeune à vie. Mais est ce possible ? On n’a pas le choix ! On finira toujours par marcher avec des béquilles. Pourquoi donc cacher son âge sachant bien qu’on aura les cheveux blancs quelque soit le « black » qu’on y mettra ?

 

Oui, les Camerounais ont peur de vieillir. Vraiment, ils ont la trouille ! De quoi ? Je ne sais pas… De perdre, peut- être leur dignité ? Oui, ils ont peur de perdre leurs capacités, leur énergie, leur enthousiasme. Quand ils regardent leurs rides ou leur corps plus flasque, plus mou, ils ne peuvent pas s’empêcher de penser à la fin : la multiplication des rides sera proportionnelle à la disparition de leurs muscles ! En fait, ils/elles se voient comme leur père/mère… Fatigué, affaibli. Et ça, ils détestent.

Moi, 37 ans et si fier de les avoir …

5- Nous aimons tellement vivre dans le passé
Le Camerounais est nostalgique de sa jeunesse, voilà pourquoi prendre de l’âge l’angoisse. Il veut toujours continuer à vivre comme s’il avait 20 ans. Continuer à coucher avec les jeunes filles ou les jeunes garçons, selon le sexe. Continuer à aller en boite de nuit. Continuer à s’habiller en androïde ou en yord. Continuer à rester jeune. Vous les entendrez alors dire trop souvent : « à notre époque hein… » Quelle époque même donc ! Devenir adulte pèse en quelque sorte. Alors il faut le cacher.

 

Le temps qui passe est une gageure, surtout en ces moments où le jeunisme est loi et la vieillesse constamment dévalorisée. Personne ne veut rester à la traîne. Tout le monde veut être connecté  au monde nouveau et donc rester jeune. Il n’est donc facile pour personne de prendre de l’âge ou de s’enthousiasmer à l’idée de souffler un jour de trop nombreuses bougies. Les gens sont angoissés à l’idée de devenir faillibles, de se départir de toutes leurs belles facultés et, en particulier, de leur apparence, bien évidemment.

 

Taire son âge, à quoi bon ???
Voilà le triste constat. Voilà pourquoi nous passons le temps à cacher notre âge. Mais, à un moment, il faut arrêter de taire son âge. Car en voulant absolument rester jeune, nous avons recours à des artifices, à des crèmes antirides, à des vitamines, à davantage de sport, à un régime draconien, tout cela pour nous donner un peu de répit, du temps supplémentaire, alors que ce dernier poursuit sa route inexorablement. Ne vaudrait- il pas mieux accepter de prendre de l’âge et quelques kilos puisque nous martyriser le corps et, pire encore, le cœur et l’esprit est à peu près aussi vain que de vouloir arrêter le temps ?

 

Il n’est pas si simple évidemment d’accueillir rides et embonpoint, mais avons-nous vraiment le choix ? La jeunesse éternelle, la beauté immuable, ne sont qu’un idéal de perfection. Assumons notre âge. C’est une grâce de vieillir et non un drame. Disons notre âge. Hier, moi j’ai eu 37 ans révolus et j’en suis si fier et heureux.

 

Fabrice Herve NOUANGA

1 commentaire sur “J’ai enfin compris pourquoi les Camerounais(es) cachent leur âge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *