Scandale: les Camerounaises prises en flagrant délit de faux et usage de faux

Mes yeux auront déjà vu tous styles de filles au Cameroun. Mes sœurs me dépassent. Elles sont toutes devenues fausses, et artificielles. Tout ça parce qu’elles veulent avoir toutes les qualités physiques d’une femme dans un seul corps. Alors, pour avoir toutes ces qualités, les Camerounaises n’hésitent plus à se dénaturer. Et il n y a pas d’âge hein. Toutes y passent ! Le faux est devenu une religion dans la beauté féminine. Il est quasiment impossible de rencontrer une seule femme authentique dans les rues de Yaoundé ou Douala. Tout sur elles est faux:

 
FAUX SEINS : elles veulent absolument cacher les seins « babouches » acquis, après trop d’allaitement et d’avortement. Ce sont donc les soutiens rembourrés qui prennent la relève pour garder les seins debout et donner l’impression qu’ils sont encore là. N’ayant pas les moyens pour des chirurgies esthétiques, elles se ruent dans les marchés et s’achètent ces soutiens bombés comme des bouts de pain. Il faut voir comment elles les trient à Mokolo. En fait, quand les gars voient ça dans la rue, ils bavent. Va alors déshabiller ! Juste du tissus. Très techniques mes sœurs !

 
FAUSSES FESSES : elles se sont dépêchées d’en posséder coûte que coûte. Toutes veulent les grosses fesses. Ah, apparemment ça tient mieux le string ! Certaines sont même allées jusqu’à se faire des implants hein ; d’autres utilisent carrément le suppositoire pour augmenter les fesses. Les plus trouillardes et pauvres, se contentent juste de renforcer leurs fessiers avec des chiffons et des cartons. Vous verrez alors gonfler bizarrement des grosses fesses surnaturelles à vous couper la respiration…Pourtant au fond, rien d’excitant. Attention AVC !

Exemple de protese « fausses fesses »

FAUX TEINT : la dépigmentation veut la mort des Camerounaises ; n’est-ce pas elles veulent toutes être « jaune » comme leur première dame. Il parait que quand tu es noire là, tu ne peux jamais épouser un chef d’Etat. Elles se dépigmentent donc de la tête aux pieds, quitte à être multicolores ou à devenir Fanta dans les endroits découverts et Coca Cola dans les recoins. Elles mêmes fabriquent leurs potions hein ! Tu vois une fille, tout le corps est jaune comme le taxi, mais curieusement les poignets, les chevilles, les coudes et les fesses sont d’une noirceur impossible. Et pour couronner le tout, elles t’ajoutent dessus un parfum de sallah malekum sans marque, aux odeurs graves, dont les senteurs t’accueillent à distance.

Femme noire décapée avec des crèmes.

FAUX CHEVEUX : elles en portent du 1er au 31 ; ces coiffures étouffantes et sans hygiène permanente, faites avec des mèches dites naturelles et d’origine controversée : brésiliennes, indiennes, tchadiennes, éthiopiennes, malaysiennes, chinoises…j’en sais plus trop quoi. Et puis, tant que qu’elles ont ça sur la tête, elles ne la lavent pas. Imaginez alors une tête qu’on ne lave pas pendant un mois ! À les voir, c’est comme si aucune n’est née avec les cheveux sur la tête voyons. C’est simple mes sœurs ? Et parfois on se retrouve même avec ces mèches dans la nourriture hein. Ce sont les condiments ?…Yaaah !

 
FAUX YEUX : avec les grosses lentilles, on dirait des lunettes et des faux cils, placés avec du super glue qui colle fort là jusqu’à. Terrible ça ! Il faut alors voir comment elles se colorient le visage et les yeux avec leurs boites de peintures spéciales, s’arrêtant dans la rue à toutes les secondes, pour se regarder avec des morceaux de miroir cassé. Ou c’est les déguisements de carnaval et de cirque ooooh. Elles appellent ça maquillage, mais malheureusement tellement disproportionnés qu’on dirait des ndjoundjou kalaba!

 
FAUX ONGLES : sur les doigts et les orteils, longo longo comme quoi là, avec de ces décorations bizaaaarres! Et c’est les hommes qui placent ça hein. Tu te demandes alors comment elles font pour cuisiner ou laver les habits avec des piquants pareils sur les doigts… Tellement c’est long comme pour un vautour. Et quand elles te griffent avec ça hein…maaama, hospitalisation directe. Des vraies armes de destruction massive !

Ongles artificiels

FAUSSE DÉMARCHE ; mes sœurs cassent les reins graaave quand elles marchent. Avec les manières ! Tu vas la voir se tordre les hanches, tourner les fesses, balancer et torturer le pauvre corps, comme un serpent. Et ça, surtout quand elles voient les hommes. Tellement elles exagèrent parfois, qu’elles finissent par se renverser au sol. Oui, beaucoup tombent par terre comme ça! N’est-ce pas elles veulent toutes marcher comme au défilé de mode…Même les grosses oh. Avec leur poids là. Ça les laisse ?

 
FAUSSE VOIX ; ah ah ah, toutes mes sœurs parlent comme les Blanches, les whites. Et elles savent tordre la bouche jusqu’à. Même celles qui n’ont même jamais accompagné quelqu’un à Nsimalen oh. C’est la whitisation que tu veux entendre ? Ce qui me wonda plus, c’est que, c’est parfois une whitisation dans un ton camerounais là un genre, avec des mots du patois hein….la nga te parle l’éwondo ou le bamiléké en français, toi-même tu dis Yes, la go, tu connais. Au téléphone alors, c’est la mort de la voix que tu veux écouter ? Si tu ne l’as jamais vue, t’es sûr que tu es tombé sur la fille de Ségolène Royale au bout du fil! Vient alors voir en face celle qui te parlait ! Tu vas que t’enfuir seul ! La voix n’a rien, je dis, rien à voir avec le visage. Un faussé grave !

 
Un vrai gâchis !
Mais je dis hein, qu’est-ce qui n’a même pas marché? Que comptent-elles même provoquer chez les hommes lorsqu’elles se dénaturent de cette manière? De l’excitation ou de l’amour ? Les Camerounaises sont-t-elles devenues la brocante, la seconde main, les plastiques biodégradables? C’est quoi ce pays où tu cherches une fille authentique, originale, naturelle avec un teint noir et naturel, un kaba au corps, des nattes sur la tête, des bijoux en collier et perle, te parlant dans son ton camer…mais tu ne vois nyett. Elles ont seulement honte de leur « camerounité » ou quoi ? Apparemment celles qui s’habillent comme ça sont des vraies djouksa n’est-ce pas ?

Utopie

Chères dames, comment est-ce possible d’avoir toutes les qualités d’une femme dans un seul corps ? C’est-à-dire, les lèvres d’Angelina, les lolos de Foning, les fesses de Majoie Ayi, le teint de Chantoux, le corps de Valérie Ayina, les reins de Shakira, les cheveux de Beyonce, la voix de Ségolène Royale, la démarche de Miss monde, les yeux de Rihanna…Tout ça sur une seule femmmmmme ! Vous aussi mes sœurs, c’est possible ça ? Ekiééééé !

 
Mais à l’allure là, je crois que bientôt, les Camerounaises auront également des faux nez, des fausses bouches, des fausses langues, des fausses oreilles et même et surtout… des faux sexes. Ah ouiii ! Qui sait ?
Fabrice NOUANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.